„Qui sème la misère récolte la colère“: Les démonstrations en Bosnie-Herzégovine envoyé un nouveau message


 

 Introduction et traduction de proclamation par: Aleksandar Matković

Malgré les attaques des médias, les protestations sont très radicales: ils ont arrêté la tradition plus longue de passivation de la résistance dans cette région. Ils ne sont pas inarticulés ou chaotiques. Ces manifestations sont appelés eux-mêmes clairement anti-privatisationistes et anti-nationalistes. Cela est extrêmement important dans la région de Bosnie, où les autorités ont utilisé le nationalisme pour divisé la classe qui compris toutes les nationalités: la classe exploitée. C’est pourquoi ces manifestations peuvent être considérées comme une conséquence des politiques néolibérales dans la région. En bref, ces politiques sont: d’une part la précarisation de travailleurs, et d’autre part, la privatisation des entreprises une fois réussis et yougoslaves. Ce n’est pas par hasard : les manifestants reconnaîtraient ces problemes et ont publié une proclamation (elle est traduite ici à la fin d’article). Ainsi le domaine des conflits sa changé: il n’est plus au niveau national, mais sur le plan économique. Ou, comme un graffiti bosnien très populaire en ligne a dit : « qui sème la faim, recueille la colère ».

De ce point de vue, Bosnie n’est pas le seul pays dans les Balkans avec cette situation. Serbie et Croatie ont récemment secoué par des manifestations contre les lois nouvelles du travail. Maintenant, dans ces pays il y a des manifestations plus diverses de soutien aux ceux en Bosnie. Comme son collègues a Doboj en Bosnie, au Serbie, le syndicat de police annonce que, en cas où les manifestations franchissenet la frontière, il désobéirerons legouvernement[1]. Alors, les pays de l’ex-Yougoslavie sont liés: bien qu’il existe de grandes différences, ils sont régis par la situation économique similaire ils sont situés dans la périphérie de l’espace économique européen et dans ce domaine ils sont poussés, par les forces du marché, après l’effondrement du socialisme. Comme nous l’avons dit, le domaine des conflits est désormais sur le plan d’économie. Par conséquent, le conflit a commencé à mobiliser l’ensemble de la périphérie indépendamment de leur nationalité. Il s’agit d’un “spectreque reconnaître tous les deux côtés: les manifestants et les fonctionnaires.

Quelques ministres de Bosnie ont déjà démissionné. A quel point sont ces changements sérieux, témoigne la déclaration du Haut Représentant de la communauté internationale en Bosnie, Valentin Inzko : mardi on examinera l’intervention de troupes autrichiennes et l’EUFOR[2]. Si nous savons que ce n’est pas un conflit ethnique, mais économique, nous pouvons poser une question très simple, cependant très sérieuse: au nom de quoi lutterai cette arme? C’est la même communauté qui n’a aidé rien pas par les problèmes de JMBG  récemment.Or ce n’est pas par hasard si, dans son interview, Valentin mentionné dans la même phrase que «les entreprises autrichiennes se portent bien en Bosnieet “la paix autrichienne” comme un cause de lançant une intervention militaire. Du même coup, il provoque un nouveau discours de la dépendance du libéralisme, européen et balkanique, dans la violence institutionnelle. Mais, les choses deviennent plus claires: la question ici n’est pas de conflits nationaux. Aujourd’hui, nous parlons de quelque chose plus profond – à savoir, sur la lutte de classe.

Alors, pour donner les demandes des manifestants de Bosnie et de Tuzla, nous avons traduit leurs proclamations ci-dessous: 

PROCLAMATION[3]


le 7 Février 2014.


Aujourd’hui, un nouvel avenir est crée
à Tuzla! Le gouvernement a présenté sa démission, par laquelle la première demande des manifestants est remplie, et avec elle, les conditions pour résoudre les problèmes existants ont été acquises.


La colère et la rage accumulé sont des causes du comportement violent. L’attitude des autorités a conduit à l’aggravation de la rage et colère. Maintenant, dans cette nouvelle situation, nous voulons concentrer cette rage et colère sur la construction du système productif et utile de gouvernement.

Nous invitons tous les citoyens à soutenir la mise en œuvre de ces exigences :

1.  Maintenance de l’ordre public dans la coopération des citoyens, la police et la protection civile, afin d’éviter toute criminalisation, politisation et la manipulation de protestations.

2.  Établissement d’un gouvernement technique, composé de membres professionnels, non partisanes et non compromîtes, qui jusqu’ici n’ont pas eu un seul mandat dans n’importe quel niveau de gouvernement, qui va conduire le canton de Tuzla jusqu’à l’élection de 2014. Ce gouvernement doit soumettre ses plans hebdomadaires et des rapports sur ses activités et atteindre les objectifs fixés. Le travail du gouvernement est surveillé par tous les citoyens intéressés.

3.  Résolution urgente de la question de régularité de privatisation des entreprises “Dita”,”Polihem”, “Poliolhem”, “Gumara” et “Konjuh” , dans la manière qui:
◦ reconnaît des années de service et assure l’assurance de maladie des travailleurs;
◦ poursuit la criminalité économique et tous les acteurs qui y ont participé;
◦ saisit les avoirs acquis illégalement;
◦ annule les contrats de privatisation;
◦ fait la révision de la privatisation;
◦ rend les usines aux travailleurs et les place sous le contrôle des autorités publiques afin de protéger l
‘intérêt public, et commence la production dans les usines où c’est possible.

4.  Équation des salaires des représentants du gouvernement avec ​​les salaires des employés des secteurs public et privé.

5.  Révocation des paiements supplémentaires sur les représentants de gouvernement, avec le revenu personnel, sur la base de participation à des commissions, comités et autres organes, ainsi que toute autre rémunération déraisonnable et injustifiée sauf ceux sur qui tous les employés ont droit.

6.  Abolition de salaire des ministres et éventuellement d’autres fonctionnaires du gouvernement après l’expiration ou la résiliation du mandat.

 

Cette proclamation est publie par des travailleurs et des citoyens de Tuzla Canton, pour le bien de nous tous.

Oglasi

Komentiraj

Popunite niže tražene podatke ili kliknite na neku od ikona za prijavu:

WordPress.com Logo

Ovaj komentar pišete koristeći vaš WordPress.com račun. Odjava / Izmijeni )

Twitter picture

Ovaj komentar pišete koristeći vaš Twitter račun. Odjava / Izmijeni )

Facebook slika

Ovaj komentar pišete koristeći vaš Facebook račun. Odjava / Izmijeni )

Google+ photo

Ovaj komentar pišete koristeći vaš Google+ račun. Odjava / Izmijeni )

Spajanje na %s

%d bloggers like this: